Hey coucou cher lecteur,

Ca faisait longtemps hein ? Oui j’ai été très malade ces derniers temps… atteinte de fainéantise hypertrophiée de degré 3. Je te prie de m’en excuser. Puisque tu auras une heure de plus pour toi ce week-end, voilà un peu de lecture !

AS: bien que cet article comporte un certain nombre de fois le terme « démaquillage », il s’adresse aussi aux hommes .

Nous allons en effet aborder la question de la routine visage quotidienne en cosmétique naturelle. Messieurs, je comprends votre désarroi… routine visage… c’est quoi ce truc ?? Ouais, c’est un terme de fille – que tu as des chances de connaître si tu écoutes un tant soit peu ta chérie quand elle te parle de beauté, maquillage – et on pourrait tout aussi bien dire : soins quotidiens du visage.

Soins qui concernent tout le monde !

 

2’27’’07  top chrono

C’est la durée de ma routine visage quotidienne du soir !

Et encore… j’ai largement pris mon temps pour ne pas me retrouver accusée de truquer les données (bien que je n’aie aucun intérêt financier ou autre à falsifier des résultats).

Cela veut dire que tu peux te démaquiller même les soirs où tu rentres complètement bourrée, à 4h du mat, au bout de ta vie ! Et pour les hommes, plus d’excuse du type « oh je suis trop crevé je ferai demain matin » ! Non, non, non, il est important de se nettoyer le visage le soir.

Petite anecdote sur le soir où j’ai procédé à ce chronométrage  : J’en rigole à l’instant où j’écris ces lignes, mais sur le moment je me trouvais au summum de la furaxitude, à 10 sur une échelle de 1 à 10, vous voyez le genre ?

2 minutes 27, c’était un super score et je me disais « cool, toutes les femmes stressées vont m’encenser pour cette info susceptible de révolutionner leurs vies ». Donc, après avoir pris la photo, et juste avant d’aller au lit, je range mes vêtements dans le panier de linge sale, au fond de la salle de bain, un peu après la caisse du chat.

Et là, montée instantanée des tours avec hausse subite de la voix (= HURLEMENTS) quand je vois que Kao a raté sa caisse et fait pipi à côté; pipi qui a bien sûr ruisselé dans les joints du carrelage et s’est répandu presque (ouf) jusqu’au panier sénégalais tressé en paille. Oui, Kaolin c’est une chatte un peu neuneu qui se positionne la tête au fond de la caisse et le derrière à l’entrée de la caisse. Ce qui fait que parfois, elle pisse à côté. Elle a eu droit à des « chat pourri », des mots bien pires encore que je n’ose répéter ici et je l’ai carrément menacée de la faire piquer la prochaine fois qu’elle recommencerait. Amis des animaux, rassurez-vous, elle n’a pas reçu de coups et se porte à merveille.

Quoi qu’il en soit, j’ai mis moins de 3 minutes pour me démaquiller et en ai perdu 15 à nettoyer ! D’ailleurs, si vous avez des trucs pour faire disparaître les taches de pipi dans les joints, cela m’intéresse grandement car à un certain endroit, le joint est resté plus foncé…

2’57’’55  top chrono

C’est la durée de ma routine visage quotidienne du matin !

3 produits cosmétiques différents

C’est le nombre de produits nécessaires à la réalisation de ces deux rituels !

 

Simplicité, rapidité, efficacité. C’est-y pas monstrueusement génialissime cette histoire-là ??? Du coup, tu veux tout savoir sur cette routine n’est-ce pas ?

 

routine_visage

Petit résumé – ou beaucoup de blabla – pour faire monter le suspense

Si tu n’as pas le courage de lire ce chapitre qui raconte comment j’en suis arrivée à vénérer ma routine visage actuelle, tu peux passer directement au chapitre suivant…

En me réveillant à 40 ans, après avoir pleuré une grande partie des larmes de mon corps, je me suis dit (je me dis beaucoup de choses à moi-même dis-donc) : « Ma fille, il faudrait que tu te comportes comme une vraie femme de la quarantaine et que tu prennes un peu plus soin de ta peau avant qu’il ne soit trop tard… et aussi que tu commences à te maquiller ! ».

Je découvre alors le millefeuille ou layering : rituel de beauté japonais/asiatique qui consiste à nettoyer l’épiderme en profondeur et à sublimer le teint.

Ouah trop chouette, je vais faire tout ça (certaines étapes se réalisent le matin ou le soir, d’autres le matin et le soir) :

  1. Démaquillage à l’huile
  2. Nettoyage au savon
  3. Lotion
  4. Sérum
  5. Contour des yeux (cdy dans le language des initiées)
  6. Crème de jour/nuit

Sauf qu’au départ je commande l’équivalent d’un cargo de produits asiatiques, dans des contenants chous-mignons-tout-plein, mais bourrés de trucs pas recommandables à l’intérieur (parabens,…).

Oh là, finalement je veux pas trop de ça chez moi : je passe alors au millefeuille bio.

Et là, c’est reparti en vrille : forcément, tu as bien envie d’acheter tous les produits qu’on te recommande par-ci ou par-là sur internet : la crème repulpante de nuit à la cardamome indienne, le nettoyant visage à l’algue trucmuche, l’huile démaquillante à la pomme miraculeuse, etc…

Résultat : tu te ruines en produits cosmétiques, tu n’as plus de place dans tes placards et au final cela te prend tout de même un temps certain chaque matin et chaque soir.

Et du temps, on n’en a pas forcément dans nos vies à 1000 à l’heure, ou à consacrer à des choses plus essentielles.

J’ai l’air de dénigrer, mais cela n’est pas le cas. Je reste partisane du « chacun-fait-fait-fait-c’qu’il lui plaît-plaît-plaît ». Le millefeuille m’a permis de découvrir quelques produits dont j’ai adoré l’odeur, la texture et surtout de faire un premier pas vers le bio pour supprimer le maximum de cochonneries de type cancérigène, allergisant, irritant, perturbateurs endocriniens,…

Au passage, j’ai d’ailleurs fait la connaissance des hydrolats et du maquillage bio Lily Lolo, marque anglaise, que j’ai gardé depuis.

Il est clair toutefois qu’aujourd’hui, après un dernier saut vers le naturel et la simplicité, je ne reviendrais pas en arrière : je préfère mille fois associer les huiles, végétales et essentielles, dans des compositions minimalistes !

Merci à ceux/celles qui sont restés. Revenons à nos moutons…

 

La routine quotidienne

Aujourd’hui, je trouve donc très pratique de réaliser un rituel visage en 2 ou 3 étapes seulement. Et en moins de 3 minutes chrono.

 

Routine du soir

01. Démaquiller et nettoyer visage et cou en douceur

avec du liniment oléo-calcaire, un démaquillant bi-phase, voire un savon saponifié à froid pour les peaux les moins fragiles

02.  Parfaire le nettoyage et rééquilibrer le pH de sa peau

avec un hydrolat (pas nécessaire si on opte pour le démaquillant bi-phase car il en contient déjà)

C’est tout ? Ben oui ! Le soir, il est normal de se nettoyer le visage après avoir été exposé à la pollution, aux poussières, à la fumée. On éliminera aussi l’excès de sébum, la sueur résultant de la transpiration et le maquillage.

Aucun besoin par contre de mettre une crème de nuit ou un sérum pour dormir car :

  • la peau se régénère le plus pendant la nuit, donc lui coller une couche ne l’aidera pas à s’oxygéner et à se desquamer,
  • l’utilisation de liniment ou de démaquillant bi-phase laisse une peau douce et qui ne tiraille pas.

L’utilisation d’un hydrolat à l’étape 2 est bénéfique à plusieurs titres :

  • il enlève les impuretés hydrosolubles,
  • il permet de rééquilibrer directement le pH de la peau : la plupart des hydrolats ont un pH acide proche de celui de la peau qui se situe entre 5.5 et 6.5. La peau peut ainsi se rééquilibrer très rapidement après le nettoyage (les savons – dont fait partie le liniment même s’il est doux-doux – ont quant à eux un pH basique). En cas d’utilisation d’un gel lavant sans savon, il n’y a pas la nécessité d’un hydrolat,
  • il a des propriétés dermatologiques pour la peau,
  • ses propriétés psycho-émotionnelles et sur le mental sont un plus (en période dépressive, d’insomnie, l’utilisation d’hydrolat de fleur d’oranger par exemple permet l’apaisement et serait donc à privilégier d’autant qu’il est un bon régénérant cutané).

Pour ma part, j’utilise des cotons démaquillant pour les deux étapes pour bien nettoyer. Après avoir tenté les carrés lavables et réutilisables, finalement peu pratiques pour un usage quotidien, j’en suis malheureusement revenue à du jetable…

 

Routine du matin

01. Démaquiller et nettoyer visage et cou en douceur

avec du liniment oléo-calcaire, un démaquillant bi-phase, voire un savon saponifié à froid pour les peaux les moins fragiles

02.  Parfaire le nettoyage et rééquilibrer le pH de sa peau

avec un hydrolat (pas nécessaire si on opte pour le démaquillant bi-phase car il en contient déjà)

03.  Protéger, nourrir et masser sa peau avec un oléo-sérum adapté à sa peau

3-5 gouttes en se massant le visage, avec des gestes qui vont toujours vers le haut et l’extérieur

L’intérêt des étapes 1 et 2 est d’éliminer les cellules mortes qui se sont desquamées pendant la nuit et le sébum provenant de la transpiration nocturne, tout en laissant une peau équilibrée.

Ces étapes sont identiques à celle de la routine du soir, mais on peut utiliser une autre méthode de nettoyage (du savon, gel lavant sous la douche par exemple) et un hydrolat différent.

Le matin, j’utilise un coton pour passer le liniment, puis je me spraye le visage d’hydrolat, avec les mains propres je l’étale rapidement sur le visage et je respire à fond pour profiter de son odeur. Tout ça pour l’économie d’un coton démaquillant, et parce que le visage est moins sale que le soir.

A l’étape 3, le rôle de l’oléo-sérum est de protéger la peau des agressions qu’elle va subir durant la journée (pollution, fumée, soleil, sécheresse, froid, vent…), en particulier des radicaux libres responsables de son vieillissement, et de préserver son hydratation.

J’en profite pour rétablir une vérité : un cosmétique n’hydrate pas la peau. Il peut aider à lutter contre sa déshydratation par contre ! L’hydratation vient toujours de l’intérieur. Pour avoir une belle peau, il faut boire au moins 1.5 litre par jour.

Le massage, c’est la cerise sur le gâteau (ah non j’aime pas les cerises sur les gâteaux) le petit bonus plaisir qui réveille, met de bonne humeur et auquel on prête un effet reboostant pour la production des fibres de collagène et d’élastine par les fibroblastes. Sous les yeux, en cas de cernes et poches, on pourra procéder avec des petits tapotements ou pianotements des deux mains pour un effet drainant.

Vous pouvez d’ailleurs appliquer votre sérum également sous les yeux, pas besoin d’un cdy.

 

Et si on ne supporte pas le démaquillage à l’huile, en particulier pour les yeux ?

coton_demaquillant

Une amie me disait dimanche dernier qu’elle ne supporte pas tout ce qui est huileux autour des yeux car ces produits (les bi-phasés) ont tendance à lui faire des réactions, des inflammations, voire de petites infections.

Or, tous les démaquillants que l’on trouve dans le commerce, hormis quelques rares eaux micellaires qui ne contiennent pas d’huile, sont des émulsions résultant d’un mélange eau-huile. Donc des huiles, on en retrouve finalement presque partout… Mais il y a huile et huile : huile végétale et huile minérale !

Avec un peu de recul sur la problématique « pas de gras autour de mes yeux », j’en arrive à la conclusion que sans doute faudrait-il essayer un VRAI bi-phase avec une huile végétale et de l’hydrolat au lieu d’un démaquillant bi-phase conventionnel composé d’huile minérale (=dérivé de pétrole) ? Je reste quasi certaine que la réaction ne serait pas la même. Hein S*****ette, tu me parlais de démaquillants conventionnels, non ?

Quoi qu’il en soit, je dirais que chacun doit trouver ce qui convient à sa peau. Certaines personnes n’aiment pas la texture du liniment, le gras qu’il peut laisser. Certaines ne jurent que par les laits démaquillants ou les eaux micellaires, quand d’autres préfèrent se démaquiller à l’huile. Très bien.

C’est en apprenant à connaître sa peau, que l’on comprend ce qui est bien pour elle et c’est l’essentiel.

Ce qui est essentiel également, c’est surtout la QUALITE des produits !

Personnellement, avec une peau sensible à tendance sèche, je ne m’imagine pas procéder à un nettoyage au savon. A ce sujet, mon prochain challenge sera la création d’un savon doux-doux pour le visage, peut-être changerai-je alors d’avis. Les eaux micellaires conventionnelles, pour leur part, m’asséchaient la peau, idem pour les gels lavants même bio. J’ai donc opté depuis 2 ans pour la solution liniment+hydrolat pour tous les jours, matin et soir, et pour le démaquillant bi-phase lorsque je pars en vacances à la mode routard. C’est un produit 2 en 1 qui te permet de prendre 2 paires de tongs en plus et, expérience faite, qui résiste pas mal à la chaleur des pays tropicaux, mieux qu’un hydrolat sans conservateur.

Et vous quelle solution avez-vous adopté pour vous démaquiller ?

Et les hommes dans tout ça ?

Avec une peau plus épaisse et fabriquant plus de sébum, les hommes peuvent parfaitement se nettoyer le visage avec un savon (toujours un savon saponifié à froid surgras, les savons industriels – ou mêmes artisanaux – ne contiennent pour leur part pas de glycérine et sont desséchants !). Sinon, une mousse ou un gel lavant doux ferait l’affaire également.

Malheureusement pour eux, le nettoyage au liniment n’est pas très pratique, à moins d’être rasé de près !

Autrement, sérum et massage : c’est pour vous aussi ! Mon chouchou réclame régulièrement son sérum. Sa consommation est telle que j’ai l’impression parfois qu’il le boit. En fait, c’est juste le surkiffage du sérum qui contient un ingrédient magique (!) et de prendre soin de soi pour rester jeune et beau à tout jamais :-).

 

Pourquoi on ne peut pas associer cosmétiques naturels et cosmétiques conventionnels

Avec des ingrédients provenant de la nature, on apporte à la peau ce qu’il lui faut pour travailler toute seule et qu’elle est capable d’absorber (acides gras, vitamines,…).

Les ingrédients chimiques, tels que pétrole, silicones, etc, ont l’effet inverse : ils l’empêchent de travailler en jouant son rôle à sa place. Les huiles minérales ne peuvent en effet pas être absorbées et créent un film sur la surface de la peau. Comme elle déteste travailler pour des prunes (elle est pas complètement con-con) et que ce film garde son hydratation, la peau va se mettre au repos et glander toute la journée sur son transat, à siroter un mojito un peu comme toi en vacances !

Si l’on associe des ingrédients naturels et chimiques, la peau choisira de ne rien faire, le traitement naturel restera alors inefficace. Mieux vaut donc éviter car tu te diras alors que le naturel c’est de la MEEEERDE, ce qui est faux, faux et ARCHI-FAUX !

Le passage à la cosmétique naturelle sous-entend donc que l’on renonce à l’utilisation de cosmétiques conventionnels, tels que BB crèmes, crèmes et autres fonds de teint. Il faudra opter pour des produits bio, sans silicone, sans huiles minérales. L’idéal : un oléo-sérum et des poudres minérales bio pour les jours où tu as une sale tronche !

C’est donc un choix à faire et il est préférable de sauter le pas lorsque l’on se sent vraiment prêt à aller vers le naturel.

Par contre, l’utilisation de liniment et hydrolat pour les soins du soir pourrait te permettre dans un premier temps de renoncer à ta crème de nuit, tu verras, tu n’en auras même pas besoin…et peut-être y prendras-tu goût.

A noter pour terminer que le passage au naturel est souvent (pour ne pas dire toujours) la seule solution pour régler ses problèmes de peau (acné, couperose, …) qui se voient entretenus par l’utilisation de cosmétiques avec des compos bien moches ou des médicaments inutiles prescrits par des médecins ignorants/peu ouverts aux solutions alternatives douces. Oups, j’ai un peu exagéré là, non ? J’assume et je suis trop fatiguée pour effacer de toute façon.

 

Alors convaincu-e ? Tu aurais envie d’essayer ? Je te laisse 15 jours de réflexion en attendant les recettes du liniment et du démaquillant bi-phase, et je te causerai des sérums et des hydrolats un peu après. Et aussi de la cosméto naturelle comme nouveau mode de consommation…

J’aime bien le suspense mais toi peut-être pas ;-).

A la prochaine et stay tuned !