Bonjour cher lecteur,

Vata, pitta, kapha… vata, pitta, kapha… vata, pitta, kapha… alors ça rentre ? 

La dernière fois, nous avons vu la routine visage pour les peaux vata (ndlr : les peaux sèches).

Au tour maintenant des peaux pitta !

C’est quoi une peau pitta déjà ?

Si ton dosha dominant est pitta, ton type de peau de base sera pitta également.

Et pitta, on l’a vu dans le premier article de cette série branchée ayurvéda, c’est le feu, la transformation. Cela donne ainsi en particulier une peau sensible ou très sensible, sujette aux allergies, aux inflammations.

 

Quelle routine spécifique pour les peaux pitta ?

 

Les huiles et hydrolats adaptés aux peaux pitta

 

Liniment oléo-calcaire :

Attention, pour les peaux pitta, sensibles et devenant réactives en déséquilibre, on évitera l’huile de sésame, trop chauffante.

On lui préfèrera l’huile de tournesol ou l’huile d’olive, toutes deux moins chauffantes, surtout pour les personnes sujets à la couperose/acnée rosacée.

Leur indice de saponification étant similaire à l’huile de sésame, le liniment se préparera aussi à raison de 50% huile de tournesol/olive, 50% eau de chaux.

L'huile de tournesol est idéale pour la fabrication du liniment oléocalcaire pour les personnes à la peau sensible, c'est-à-dire les peaux pittas

 

 

Oléo-sérum :

On utilisera en particulier les huiles végétales suivantes :

  • argan
  • argousier
  • avocat
  • chanvre
  • jojoba
  • macadamia
  • nigelle
  • onagre

mais également, en cas de couperose/acné rosacée, varicosités, celles de :

  • carthame
  • callophylle inophylle

Les huiles essentielles :

  • bois de santal (du Pacifique)
  • copaiba
  • fragonia
  • rose blanche / rose bulgare (un must)

 

 

Tonique facial (ou les hydrolats magiques) :

  • bois de santal (peaux sensibles et/ou couperosées)
  • camomille
  • champaca (couperose)
  • immortelle (couperose)
  • lavande (calmant)
  • ledum (peaux hypersensibles)
  • menthe poivrée (rafraîchissant, idéal en été).
  • palmarosa (apaisant pour les rougeurs et irritations, couperose)
  • pistachier lentisque (couperose)
  • rose blanche ou bulgare (rafraîchissant)

 

 

Quels autres soins pour le visage pitta ?

Toutes les 3 semaines ou une fois par mois, un masque pour nourrir la peau :

  • un masque à la banane (fruits écrasés avec un filet de citron pour éviter qu’ils ne noircissent)
  • ou un masque à l’argile qui permet en outre de détoxiquer, purifier, oxygéner la peau.

 

Masque à l’argile rapide pour peaux pitta :

  • 2 cs argile rose
  • 1 cs hydrolat de rose
  • 1 cc d’huile d’avocat ou macadamia

Mélanger l’argile et l’hydrolat, puis ajouter l’huile. Appliquer sur votre visage et laisser poser pendant 10-15 minutes en sprayant de temps à autre l’hydrolat sur le masque pour éviter que le mélange ne sèche et dessèche votre peau.

 

 

Oléo-sérum visage spécial pitta

Pour un flacon de 30ml :

HV macadamia (argania spinosa)                    7  ml
HV avocat (persea gratissima)                         7  ml
HV chanvre (cannabis sativa)                        10  ml
HV onagre (oenothera biennis)                        5  ml
HE rose blanche (rosa alba) *                          1  goutte
HE encens oliban (boswellia carterii) *           1  goutte
HE géranium rosat (pelargonium roseum) *  2  gouttes
HE myrte de Corse (myrtus communis) *       2  gouttes
Vitamine E (tocopherol)                                  10  gouttes

* Les substances naturelles allergènes dans cette formule sont : citral, citronellol, eugenol, farnesol, geraniol, linalol, limonene. La réglementation européenne oblige à indiquer dans les cosmétiques les substances classées comme potentiellement allergènes. Mais ne vous inquiétez pas, sauf si vous avez un terrain allergique, vous ne risquez pas grand-chose. En cas de doute, vous pouvez tester le mélange au creux de votre coude et vérifier la réaction sur 24h.

Pour les problématiques d’acné rosacée/couperose, on remplacera l’huile d’onagre par de l’huile de carthame qui est une huile anti-couperose par excellence grâce à la vitamine K qu’elle contient.

On remplacera de la même manière les deux gouttes d’huile essentielle de myrte de Corse (myrte commun, également appelé myrte vert) par 2 gouttes d’immortelle (helichrysum italicum).

A noter encore que l’huile essentielle d’immortelle est neurotoxique et abortive. Elle ne s’utilisera jamais chez les femmes enceintes.

Les huiles essentielles de rose (blanche), géranium rosat, encens, myrte de Corse entrent idéalement dans la composition d'un sérum visage pour les peaux pitta, c'est-à-dire les peaux sensiblesPour ce qui est de l’huile essentielle de rose, vous pouvez bien entendu remplacer la rose blanche par la rose bulgare.

L’huile essentielle de myrte de Corse (anciennement intitulée myrte vert) figure dans cette préparation car elle est astringente cutanée. Les peaux pitta sont souvent des peaux mixtes. Elle est également harmonisante, calmante, antiseptique, anti-inflammatoire, tonique cutanée (entre autres). Son odeur donne un côté rafraîchissant au mélange.En cas de boutons, on pourra ajouter une goutte d’huile essentielle de tea tree au mélange.

L’huile d’avocat, parfaite pour la sécheresse des peaux vata, a toute sa place ici pour son côté adoucissant et régénérateur cutané.

L’huile de chanvre est régénérante et purifiante. Sa richesse en oméga-3 fait d’elle une huile anti-oxydante, qui protège l’élastine et le collagène de la peau… une huile « anti-vieillerie » comme je l’appelle !

L’huile de macadamia est anti-inflammatoire, adoucissante, apaisante. Elle est idéale pour les peaux sensibles.

L’huile d’onagre, très proche de l’huile de bourrache, est adaptée pour les peaux souffrant de dermatoses, allergies et en particulier d’acné rosacée.

Retrouvez la semaine prochaine les soins pour le visage des peaux kapha à tendance grasse.

D’ici là portez-vous bien, aimez les huiles & stay tuned !