Hello wonder woman,

Il y a deux jours, lorsque j’ai commencé la rédaction de cet article, c’était la journée internationale des droits de la femme. C’est pourquoi, je m’adresse à toi en priorité, wonder woman… d’ailleurs ne devrais-je pas le faire toujours ? Car où sont les hommes ??? Faites-moi signe les gars !!!

Bref, j’ai commencé cette série d’articles sur l’ayurvéda dans le cadre de ma participation au collectif « Avoir une belle peau ». ABP c’est une plateforme de partages de différents intervenants (ou différentes intervenantes pour être précise… là aussi : où sont les hommes ?) sur le soin de la peau, le bien-être et la santé AU NATUREL. La nature, c’est tout simple : on la kiffe, on la surkiffe tellement même qu’elle nous inspire et que l’on s’en inspire.

L’ayurvéda aussi utilise la nature, les produits naturels (huiles végétales, essentielles, plantes, épices,…) au quotidien pour rester en santé. Du coup, je kiffe l’ayurvéda et je m’en inspire.

Par contre, j’espère que tu l’auras compris. Je ne souhaite pas te proposer de t’engager vers une cosmétique ayurvédique ou que tu adoptes l’ayurvéda dans ta vie. Non, il est juste question ici de puiser ce qui pourra nous être positif.

Alors là tout de suite, sans plus attendre, concentrons-nous sur les peaux kapha !

 

C’est quoi une peau kapha déjà ?

Si ton dosha dominant est kapha, alors ton type de peau de base est kapha.

Kapha, si tu ne t’en souviens pas, c’est une peau à tendance grasse, aux pores dilatés, aux points noirs et à l’acné juvénile. Elle est fraîche, ferme, elle reste jeune plus longtemps. Elle aura moins de rides mais celles-ci seront plutôt profondes. Elle efface plus difficilement les cicatrices. Elle bronze facilement.

Une peau kapha, même si elle est plus grasse, aura besoin d’être nourrie comme les autres. Nourrie avec des huiles ? Oui bien sûr ! Il faut juste garder à l’esprit que nous utiliserons des huiles végétales et essentielles adaptées.

 

Quelle routine spécifique pour les peaux kapha ?

Huiles et hydrolats adaptés aux peaux kapha

Liniment oléocalcaire :

L’huile de sésame sera utilisée de préférence pour la fabrication du liniment, pour réchauffer cette peau froide.

Le nettoyage des peaux kapha, plus résistantes, pourra également se réaliser au moyen d’un savon saponifié à froid, soit le matin, soit le soir. Il faut toutefois éviter de « décaper » une peau grasse : elle se défendra en fabriquant d’autant plus de sébum pour compenser, ce qui aggravera la situation au lieu de l’améliorer. Et de ça, on n’en veut pas !

Oléo-sérum :

On utilisera de préférence les huiles végétales de :

  • argousier
  • bourrache
  • calophylle inophyle (purifiante)
  • jojoba (régule la production de sébum)
  • pépin de raisin (resserre les pores)
  • macadamia
  • nigelle (idéale pour l’acné, eczéma)
  • onagre

 

Les huiles essentielles :

  • encens oliban
  • hamamélis
  • lavande de Haute-Provence (aussi appelée lavande vraie ou lavande fine)
  • myrte commun (aussi appelée myrte de Corse)
  • palmarosa
  • petitgrain bigarade
  • rose blanche / rose bulgare

Tonique facial (ou les hydrolats magiques) :

  • rose (blanche, bulgare)
  • bergamote (pour les peaux grasses et acnéiques)
  • champaca (astringent)
  • lavande
  • romarin (pour la peau grasse et l’acné des ados, mais ne pas utiliser en continu et varier avec d’autres hydrolats)
  • immortelle (en cas d’acné lorsqu’il reste des cicatrices)
  • ciste (acné et dermatoses)

 

Attention : petites précautions concernant les huiles essentielles d’immortelle et de ciste :

L’huile essentielle d’immortelle ne sera pas utilisée chez les femmes enceintes et allaitantes, sauf de manière ponctuelle et jamais durant les 3 premiers mois de grossesse. Elle est en effet abortive et surtout, elle travaille sur le 1er chakra, celui lié au besoin de sécurité. Quand on est en train de faire naître la vie en nous, ce n’est pas le bon moment pour remettre en question cet élément.

Quant à l’huile essentielle de ciste ladanifère, elle travaille énergétiquement au niveau du 2ème chakra. Ce chakra est notamment lié à la sexualité. L’usage du ciste est ainsi déconseillé aux personnes ayant subi des abus et qui ne veulent pas forcément traiter les conséquences de cet abus dans le cadre de leurs soins cosmétiques.

Quels autres soins pour le visage kapha ?

Lorsque la peau présente des impuretés, un soir sur trois par exemple, après avoir nettoyé son visage, déposer un peu de gel d’aloe vera sur le visage et faire pénétrer. Si la peau est saine, prévoir un peeling une fois par semaine ou tous les 15 jours.

L’acide salicylique contenu dans l’aloe vera agit comme un exfoliant chimique (non mécanique) qui permet de régénérer la peau. L’aloe vera a également des propriétés antibactériennes, hydratantes, nutritives et cicatrisantes

En outre, faites-vous le plaisir d’un masque à l’argile tous les 15 jours pour purifier la peau.

argile-verte-peaux-kapha-grasses-masque-visage-ayurveda

 

Masque à l’argile rapide pour peaux kapha :

  • 2 cs argile verte
  • 1 cs hydrolat de rose
  • 1 cc d’huile de macadamia ou jojoba (ou ce que vous aurez sous la main).

Mélanger l’argile et l’hydrolat, puis ajouter l’huile. Appliquer sur votre visage et laisser poser pendant 10-15 minutes en sprayant de temps à autre l’hydrolat sur le masque pour éviter que le mélange ne sèche et dessèche votre peau.

Sérum visage spécial kapha

oleo-serum-visage-peaux-kapha-grasses

* Les substances naturelles allergènes dans cette formule sont : citral, citronellol, eugenol, farnesol, geraniol, linalol, limonene. La réglementation européenne oblige à indiquer dans les cosmétiques les substances classées comme potentiellement allergènes. Mais ne vous inquiétez pas, sauf si vous avez un terrain allergique, vous ne risquez pas grand-chose. En cas de doute, vous pouvez tester le mélange au creux de votre coude et vérifier la réaction sur 24h.

En cas d’acné importante, on pourra remplacer l’huile essentielle de petitgrain bigarade par :

  • HE rosalina          1  goutte
  • HE tea tree          1  goutte

De même, on remplacera l’huile végétale de macadamia par de l’huile de nigelle (nigella sativa). L’huile de nigelle agit fortement sur les maladies inflammatoires et immunitaires car elle contient aussi des composants que l’on retrouve dans les HE (monoterpènes, cétones, oxydes, esters, phénols). Elle aide à réguler un déséquilibre immunitaire.

L’huile de jojoba n’est pas une huile ! C’est une cire liquide dont la composition est très proche du sébum : elle permet d’en réguler la sécrétion. Elle est idéale pour les peaux grasses, mais en réalité, elle est bénéfique pour toutes les peaux, y compris les sèches qui ne produisent pas assez de sébum. Un autre avantage : c’est une huile qui ne rancit pas. Je l’utilise toujours pour fabriquer des parfums huileux.

L’huile de pépin de raisin est astringente et se trouve indiquée pour les peaux aux pores dilatés.

L’huile de macadamia est restructurante et nourrissante. Elle pénètre rapidement et a un toucher sec.

Les huiles essentielles de palmarosa et petitgrain bigarade sont régulatrices du sébum et bactéricides. Elles aident à lutter contre l’acné.

A la place du palmarosa, pour avoir un effet antirides en plus de l’aspect de régulation du sébum, on utilisera de l’encens oliban (1 goutte). Personnellement, je suis super fan de l’encens oliban, de tous les encens en fait !

L’huile essentielle de lavande de Haute-Provence (ou lavande fine) est cicatrisante, régénérante et anti-inflammatoire.

 

Au fil de ces dernières semaines, nous avons passé en revue les 3 types de peau et les soins du visage pour chacun d’entre eux. Allez, je les récapépète encore une fois : vata, pitta, kapha !  🙂

Pour terminer cette série « ayurvéda et peau », je reviendrai, prochainement, sur les différents problèmes de peau, leurs causes et les solutions pour les dégager de vos vies. J’aimerais aussi vous partager quelques soins et rituels corporels.

Et sinon, comme d’hab : ne te gêne pas et exprime-toi sur les sujets que tu souhaiterais me voir aborder prochainement.

A très vite et stay tuned.